Wikileaks : L’armée hongroise en Afghanistan, des mauviettes?

Un télégramme diplomatique divulgué par Wikileaks dévoile des propos très acides de l’ambassadeur américain à Kaboul sur le contingent de soldats hongrois engagé en Afghanistan.

Les Hongrois en Afghanistan sont « inefficaces » et semblent s’être donné pour mission première de « rentrer à la maison sain et sauf », selon les notes de l'ambassadeur des États-Unis à Kaboul, Karl Eikenberry, dans un rapport daté de mai 2009 révélé par Wikileaks et rapporté par le quotidien britannique The Guardian.

M. Eikenberry a aussi déploré que, dans la province de Baghlan, les soldats hongrois du génie, dont l’effectif s’élève à 360, « ne sont autorisés à utiliser leurs armes qu'en cas de légitime défense, ne font guère plus que de patrouiller les routes principales et ne mènent aucune action contre les narcotrafiquants ». « Quand la sécurité dans la province adjacente a été  menacée par des insurgés, ce sont les soldats néo-zélandais qui ont eu à investir la province de . . .