Vous avez dit fichage électoral ?

En France, dès le lancement des primaires du Parti Socialiste fin juin, l'Union pour un Mouvement Populaire a dénoncé un "fichage électoral" de la part de l'opposition. En Hongrie au même moment, le gouvernement attendait les réponses des citoyens hongrois à des questionnaires qu'il leur avait envoyé un peu plus tôt. Une démarche qui a posé problème au médiateur chargé de l'information et de la protection des données personnelles M. András Jóri, puisque ces questionnaires d'opinion, qui portent sur des thèmes de société, reccueillent aussi des données personnelles . . .