« Vous aussi vous allez blaguer sur l’Holocauste, comme Charlie Hebdo ? »

Vendredi soir, Gergely Kovács, le président du Parti satirique du chien à deux queues (MKKP) a tenté de répondre avec humour au journaliste de la chaîne conservatrice Echo TV. Le moment, surréaliste, témoigne bien du fossé culturel et politique qui peut parfois séparer les "deux Hongrie".
Vendredi soir, l'invité de la rédaction de Vilmos Velkovics n'était autre que Gergely Kovács, le président du Parti du chien à deux queues (MKKP), organisation satirique considérée comme l'un des responsables