Vers une dépénalisation du port d’armes en Hongrie ?

Par Antoine Bouffard

Vendredi dernier, le président du groupe parlementaire de la Fidesz, János Lázár, s'est prononcé en faveur de la dépénalisation du port d'armes en Hongrie lors d'une réunion du groupe parlementaire.

Selon lui, la loi sur la possession et le port d'arme, reconnue pour sa complexité, protège actuellement mieux les agresseurs que les victimes d'agression. La modification de cette loi serait donc un moyen de protéger le citoyen.

Tout citoyen disposant d'une autorisation peut aujourd'hui posséder un pistolet à air comprimé en Hongrie. Le débat lancé par le gouvernement porte sur la possibilité ou non d'étendre ce droit aux armes de catégorie supérieure. Dans l'Union européenne, c'est aujourd'hui en République tchèque que la loi sur le port d'arme est la plus libérale : toute personne majeure n'ayant pas de casier judiciaire peut en porter une. C'est d'ailleurs le modèle que recommande le rédacteur en chef du magazine Kaliber, Gábor Vass : « si un . . .