« L’université d’Europe centrale bénéficie de tout le soutien du gouvernement des États-Unis »

En visite hier à Budapest, Hoyt Brian Yee, assistant au Secrétariat d'État états-unien, a déclaré que le gouvernement fédéral de Washington soutenait sans réserve l'Université d'Europe centrale (CEU).
Il était venu pour discuter de l'Otan et de la lutte contre le terrorisme, mais le représentant du gouvernement fédéral états-unien, Hoyt Brian Yee, a dû consacrer une partie de sa visite à la controverse autour de la "loi CEU" votée il y a une semaine par les députés hongrois. "Je ne peux pas m'exprimer au nom du gouvernement hongrois, mais je crois d'après nos discussions, que [ses membres] comprennent ce qui se passe (...) La manifestation de plusieurs dizaines de milliers de Hongrois dimanche nous invite notamment à voir combien les habitants de cette ville et de ce pays sont attachés à la CEU", a notamment déclaré l'assistant au Secrétariat d'État états-unien à nos confrères d'Index.

Alors que la modification législative portée par le gouvernement est défendue par ce dernier comme une décision "technique", Yee a estimé que "la loi . . .