Une stratégie énergétique régionale pour en finir avec l’Ukraine

Il y a deux jours, la Russie a informé Bruxelles du nouveau différend qu'elle entretiendrait avec l'Ukraine, pouvant entraîner la coupure de sa livraison de pétrole et de gaz à l'Europe centrale dès le mois prochain. Les 2 pays frontaliers de l'Ukraine parmi les "4 de Visegrad" , soit la Slovaquie et la Hongrie, sont les plus durement touchés par cette annonce hivernale, devenue chronique depuis la "révolution" dite "orange" de l'Ukraine, qui a placé Viktor Iouchtchenko au pouvoir présidentiel il y a 5 ans. Les élections ukrainiennes en janvier prochain devraient apporter un peu de lumière sur le dossier de l'énergie russe . . .

François Gaillard