Un oléoduc hongrois bien siphonné

Un individu soupçonné d'avoir récemment siphonné un pipeline dans le Nord-Est de la Hongrie, a été interpellé par la police locale vendredi dernier.
Fait courant dans des zones frontalières, paupérisées et traversées par des canalisations d'hydrocarbures, le vol est cette fois estimé à 17.000 litres de diesel.
Un trafic classique
L'homme aujourd'hui en détention préventive, un Hongrois de 37 ans, aurait un complice ukrainien, sous le coup d'un mandat d'arrêt international. Tous deux sont suspectés d'avoir exploité du carburant pour une valeur de 20.000 euros, provenant d'un oléoduc à haute pression du plus gros pompiste de Hongrie, la compagnie pétrolière MOL. Ils l'auraient alors transvasé dans un réservoir souterrain proche de la frontière ukrainienne, à partir duquel les véhicules pouvaient se servir.

Pour la police, il semblerait que ces deux-là n'en sont pas à leur premier coup d'essai . . .