Un 15 mars tout en douceur

Hier, lundi 15 mars, la journée ensoleillée de fête nationale hongroise s'est déroulée sans surprises, sans heurts, à un moment clé d'une campagne électorale particulièrement faible à tous les niveaux.
Avant le premier tour des législatives, dans un peu moins d'un mois, le 11 avril prochain, la sagesse et la séduction étaient donc de mise pour les trois principaux partis politiques hongrois. Espérons pour le MSzP que les sondages actuels sont plus représentatifs du destin parlementaire de la Hongrie, que l'applaudimètre du jour...
MSzP : service minimum
Le MSzP, encore aux affaires, et son leader de campagne, Attila Mesterházy, ont dû marquer le coup malgré celui qu'ils prennent en ce moment au moral. Ils se sont réunis à un petit carrefour aux abords du Pilvax café, haut lieu de la révolution de 1848 et de l'indépendance de la Hongrie qui était célébrée hier.

Les socialistes, à 20% d'intentions de vote actuellement et talonnés par Jobbik (selon Szonda Ipsos le 11 mars), sont donc restés très discrets mais dignes, à l'heure du repas de midi, en comité restreint . . .

François Gaillard