Trois « Rambos » magyars aux assises de Dakar

Trois ressortissants hongrois, présentés comme des "mercenaires" chasseurs de primes en Afrique de l'Ouest, s'apprêtent à être jugés samedi par la Cour d'assises de Dakar, pour le meurtre d'un chauffeur sénégalais.
Ces militaires se seraient rendus il y a 4 ans en Afrique pour y proposer leurs "services" dans des zones de conflits. Cependant, après avoir découvert leur première victime, des gardes forestiers sénégalais les ont rattrapés in extremis à la frontière, alors qu'ils partaient pour le Sierra Leone.

Selon le site sénégalais d'information nettali.net, l'audience, qui devait déja avoir lieu mardi, pourrait également être à nouveau repoussée à lundi 29 mars, si le problème d'interprète hongrois de la défense n'est pas réglé. En effet, le Consulat tarde à dépêcher un interprète dans ce dossier. "Nous avons reçu une lettre du Consulat qui nous a assurés que l’interprète Hongrois Yves Marlière sera présent. Tout le monde est pris de court par cette absence. Nous avons mis ce temps à profit pour trouver un interprète . . .

François Gaillard