Sur les traces de la Hongrie d’Orbán, la démocratie souveraine à la polonaise (4/5)

Relevons que la rhétorique de la démocratie souveraine, qu'il serait tentant de rapprocher du modèle développé en Russie à partir des années 2000, trouve en Pologne des racines inattendues compte tenu du profil très anti-communiste du PiS.
La Constitution de 1952 de la République populaire de Pologne disposait en effet que « l'organe suprême des autorités de l'État est la Diète […]. En tant qu'expression suprême de la volonté du peuple travailleur des villes et des campagnes, elle donne corps aux droits souverains de

Eugène Chapelier