La poudre aux yeux du 20 août

La porte-parole du gouvernement Bernadett Budai a annoncé ce jeudi que le feu d’artifice du 20 août célébrant la canonisation du premier roi chrétien saint Étienne devrait coûter 239 millions HUF (soit l’équivalent de 890 000 euros). A l'image de son magnifique Parlement et de sa place des Héros, la Hongrie a l'habitude d'avoir la folie des grandeurs lorsqu'il s'agit de célébrer la nation.
Les Hongrois aiment, à tort ou à raison, chanter la Hongrie. Elle ne compte pas moins de trois fêtes nationales, mais une seule d'entre elles donne lieu à des feux d'artifices. Si les révolutions de 1848 (15 mars) et de 1956 (23 octobre) ont un impact éminemment politique, la célébration du 20 août est, elle, plus ancienne (1083), fédératrice et liée au rapport de la nation avec la chrétienté.
La Hongrie a t-elle les yeux plus gros le ventre ?
Budai a insisté sur la rareté et la modernité des techniques utilisées pour ce spectacle qui se déroulera au dessus du Danube. Les feux seront tirés des trois endroits . . .