Pour les toutous d’Orbán, « le fric c’est chic »

Les porte-paroles remplissent bien souvent une tâche ingrate, celle de défendre bec et ongles toutes les positions de leur chef, et par tous les moyens, y compris les moins scrupuleux. Dans le cas de Péter Szíjjártó, porte-parole personnel du premier ministre Orbán et non moins député de la majorité Fidesz, le blog Vastagbőr a récemment rapporté qu'il était assez bien payé pour effectuer le travail de sape de l'opposition. En s'amusant à faire un rapide calcul, on s'aperçoit néanmoins que ses salaires cumulés