East Punk Memories sort sur grand écran

Dans son documentaire East Punk Memories, la réalisatrice française Lucile Chaufour donne la parole à d’anciens punks hongrois. Ce documentaire à l’Est de votre côté Punk vient de sortir en salles en France.

A la fin des années 1980, Lucile Chaufour filmait une bande de punks à Budapest. Ils avaient découvert le punk en écoutant la radio Free Europe, et repris à leur compte la symbolique vociférante des Sex Pistols pour crier leur haine de la bureaucratie, du régime, de l’autorité.  Tous attendaient avec espoir le changement du système. Vingt ans plus tard, que sont-ils devenus ? Que reste-t-il de ces années passée à organiser des concerts clandestins au nez et à la barbe du Parti ?

Certains continuent d’arborer fièrement les tatouages qu’ils se firent alors, quand d’autres les cachent sous des cols blancs d’employés de banque. Au cours du documentaire – qui mêle images d’archive et interviews récentes – Lucile Chaufour met en miroir deux époques, deux Hongries : l’une évoluant sous le regard bienveillant d’une immense statue de Lénine, l’autre sous les arches rassurantes du « M » jaune de McDonald’s. Les contradictions qui existent au sein du mouvement punk hongrois sont celles qui traversent la société post-régime tout entière. Du démantèlement des acquis du socialisme par une gauche néolibérale au replis identitaire d’une droite qui se dit sociale, la démarcation traditionnelle entre droite et gauche a laissé place à une confusion idéologique que met parfaitement en lumière ce documentaire.


East Punk Memories (date de sortie : 30 mars 2016 ; durée : 1h 20), de Lucile Chaufour, avec Kelemen Balázs, Miklós Tóth, Mozsik Imre, etc. Documentaire franco-hongrois.

 

Corentin Léotard