Selon Greenpeace, MAL continue de polluer

Selon les résultats de tests commandés par Greenpeace et effectués par deux laboratoires indépendants, l’usine Magyar Aluminium, responsable de la tragédie du 4 octobre, continue de polluer son environnement.

« MAL continue de déverser dans les eaux naturelles des matériaux hautement polluants issus de ses réservoirs de boue rouge ». Selon l’ONG, l’entreprise pallie le manque de sites de stockage par un « système de drainage illégal », via les cours d’eau locaux. « La teneur en arsenic, aluminium et carbone organique de l'eau dans le ruisseau Torna dépasse largement les limites [...], malgré l’utilisation de plâtre et d'acide".

Le laboratoire indépendant hongrois ayant réalisé les tests - Balint Analitika- a demandé à la Commission de l'Union européenne « d'agir sans délai pour que le gouvernement hongrois arrête de menacer la nature, la faune et les hommes ». Les accusations sont lourdes et mettent  en cause la gestion du gouvernement hongrois à un moment où il est particulièrement vulnérable, puisqu’exposé aux critiques de Bruxelles.

Ayant perdu sa . . .