Santé : les pots-de-vin des médecins

Depuis longtemps en Hongrie, les patients versent des « dessous de tables » (hálapénz) à leurs médecins pour se sentir bien soignés, et  ces petites pratiques de corruption, devenues des faits de vie, semblent bien naturelles à la majorité des praticiens.
Selon une enquête d'AXA Santé (AXA Egészségpénztár) et de l'Institut de recherche sur la santé (GKI-EKI HealthCare Research Institute) citée par le portail d'informations Origo la semaine dernière, les Hongrois dépensent en moyenne 9600 HUF par an (soit environ 33 euros) en dessous de table payés à leur médecin. Au total, près de 32 milliards de forints, soit 112 millions d'euros, financent ainsi « au noir » le système de santé. 49% des sondés pensent qu'ils ne recevront pas de bons soins médicaux s'ils ne font pas ce petit « cadeau »à leur médecin.

Selon une enquête de Szinapszis du mois d'août, 57% des médecins hongrois considèrent que ces rémunérations complémentaires sont nécessaires, étant donné leurs . . .