Rencontre surprise avec l’égérie de 1956

Edina Koszmovszky fut, le 23 octobre 1956, la jeune fille qui a pris le micro pour prononcer le texte énumérant les 16 revendications des étudiants de Budapest envers le régime contrôlé par Moscou. Elle est donc l'égérie de la prise de contrôle de la radio nationale, un des grands symboles de la Hongrie résistante et aspirant à l'indépendance. Vendredi dernier, lors des célébrations nationales, notre rédaction a eu la chance de la rencontrer au cinéma Corvin, symbole de ce qui reste, dans la mémoire collective, comme la dernière "révolution" hongroise.
Après son passage en direct à la télévision Duna, à l'endroit où les insurgés de 1956 se sont repliés derrière des barricades de fortune quand les chars russes intervenaient massivement sur Budapest, Edina Koszmoszky, vêtue d'une veste Rákoczi, se présente tout de suite dans un français parfait. Celle qu'on a appelé "la fille au manteau rouge" ("piros kabátos lány") nous raconte d'abord sa journée du 23 octobre 1956, ou comment la spontanéité n'a en rien alt . . .

François Gaillard