Réforme des médias : acte II

En début de semaine, le Parlement hongrois a largement voté en faveur de la mise en place du projet gouvernemental controversé : la refonte totale du secteur des médias. Malgré les critiques virulentes de l’OSCE, quelques jours auparavant.

Voté lundi avec 245 voix contre 92, le décret stipule que la réforme doit assurer "un service public des médias libre et indépendant, la liberté d'expression et de la presse, garantir l'indépendance, l'équilibre et l'objectivité de l'information et l'indépendance de la télévision hongroise, de la radio hongroise, de Duna Television, et de l’agence MTI, sous le contrôle de la société."

Au début de la semaine précédente, l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) avait porté un sérieux coup au projet de réforme du gouvernement hongrois en le qualifiant de "menace pour la liberté de la presse”. Dans une lettre adressée au ministre hongrois des Affaires étrangères, Janos Martonyi, la représentante de l’OSCE . . .