Qui ne critique pas l’Europe, n’est pas tchèque

Il est bien difficile de s’y reconnaître dans la position tchèque vis-à-vis de l’Union européenne. Consciente de la nécessité de son appartenance au club des Vingt-huit, et des avantages qui en découlent, la République tchèque s’investit toutefois assez peu dans le projet européen. Et si la critique est facile à Prague, les propositions concrètes pour repenser et relancer la construction européenne sont rares.
Prague, correspondance - Ses propos ont surpris. Ils ont d’autant plus surpris que le chef de la diplomatie, apprécié par

Guillaume Narguet