Quelques grammes de Hongrie dans les voeux optimistes de Bercy

Le 14 janvier dernier, lors des voeux à la presse économique de Christine Lagarde à son ministère de Bercy, la Hongrie est subrepticement entrée en conclusion du discours d'ouverture de Françoise Crouïgneau, la présidente des journalistes économiques et financiers (AJEF).

En bonne présidente d'association de journalistes, c'est sur l'état de la presse que Françoise Crouïgneau a glissé sa référence à la Hongrie, et non sur le fameux protectionnisme dont on accuse le gouvernement Orban depuis plusieurs mois :

"La liberté d'opinion est importante, m