Quelques centaines de néo-nazis ont commémoré la bataille de Budapest

Plusieurs groupes d’extrême-droite hongrois et européens ont rendu hommage à la résistance qu’ont opposé les forces hongroises et allemandes à l’Armée Rouge pendant le siège de Budapest en 1944-45, samedi près du château de Buda.

jour honneurLa Betyársereg (l’Armée des brigands), le Magyar Nemzeti Front (Front National) étaient présents, ainsi que le Mouvement des 64 comtés (HVIM) de Laszlo Toroczkai, élu au mois de décembre maire de la petite ville de Ásotthalom, proche de la frontière serbe. Tout comme le député du parti Jobbik, György Gyula Zagyva.

Des Bulgares et des Néerlandais ont aussi participé à ce rassemblement.

Une centaine d’anti-fascistes ont organisé une contre-manifestation, tenue à l’écart par la police. Aucune arrestation n’a été faite, d’un côté comme de l’autre.

HULALA avait fait un petit reportage il y a deux ans à ce « Jour de l’honneur ».

Photographie : Benoît Braban, le 11 février 2012