La Hongrie et le trafic d’êtres humains (1/3)

Elle a 20 ans et lui 24. Andrea Novák et József Budai étaient installés à Londres, où ils esclavageaient des jeunes filles de leur pays, la Hongrie. La semaine passée, ils ont été condamnés à huit années d’emprisonnement chacun, pour "exploitation sexuelle".
Au moment de prononcer son verdict, le juge Simon Pratt de la Cour de Croydon a qualifié l’affaire de "the closest to human slavery as you could possibly get." "Betty", le pseudonyme d’Andrea Novák, recrutait des jeunes filles vulnérables en leur faisant miroiter un salaire de plus

Corentin Léotard