Le président allemand invite l’Europe à réagir face à la situation en Hongrie

Lors d'une adresse aux députés européens, le président de la République fédérale allemande Frank-Walter Steinmeier a mis en garde la Hongrie concernant le vote de la "loi CEU".
"L'Europe ne peut pas rester silencieuse lorsque l'on empêche la société civile, mais aussi le savoir de respirer". Dans un discours prononcé hier devant le Parlement européen réuni en session plénière à Strasbourg, Frank-Walter Steinmeier a formulé une critique explicite à l'encontre du gouvernement hongrois, accusé de vouloir museler l'Université d'Europe centrale, établissement américain dont le siège se situe à Budapest.

Selon le président de la République fédérale d'Allemagne, "les sujets de discussion peuvent être complexes, mais il ne faut pas perdre de vue le plus important, c'est que les principes de liberté et de démocratie, d'état de droit et d droits de l'Homme ne peuvent faire l'objet d'aucun débat". De son côté, Norbert Röttgen, député chrétien-démocrate allemand (CDU), responsable de la commission des affaires étrangères, a quant à lui . . .