Pourquoi la Pologne s’oppose-t-elle à la réélection de Donald Tusk ?

Le gouvernement polonais ne veut pas voir son concitoyen Donald Tusk rempiler à la présidence du Conseil européen. Il propose un candidat alternatif, Jacek Saryusz-Wolski. Débat le 9 mars à Bruxelles.

Varsovie (correspondance) - Il n’y a que deux candidats à la présidence du Conseil européen et ils sont tous les deux polonais et anciens membres d’un même parti de centre-droit, Plateforme Civique (PO).

L’un, Donald Tusk, brigue un second mandat, soutenu par une large majorité des États membres de l’Union européenne, à l’exception… de la Pologne, dont il

Justine Salvestroni