En Pologne, le ministère de l’intérieur propose un « camp de barbelés » pour réfugiés

Le ministre de l’Intérieur polonais, Mariusz Błaszczak, a proposé ce jeudi un projet de décret concernant les conditions d’accueil des réfugiés en Pologne. Les demandeurs d’asile seraient systématiquement détenus dans des camps de conteneurs habitables, entourés de fils de fer barbelé.
Le nouveau projet du ministre de l'Intérieur polonais Mariusz Błaszczak est conçu, selon ses mots, comme une "solution d’urgence" applicable au cas où un nombre très important de demandeurs d'asile afflueraient sur le territoire polonais. Faisant allusion aux agressions, rixes et affrontements constatés dans la jungle de Calais, Mariusz Błaszczak a justifié cette proposition en disant ne pas vouloir voir ce genre de phénomène se développer en Pologne. Alors que la détention de migrants s'applique actuellement aux situations dans lesquelles l’identité des personnes n’est pas connue, le projet proposé par le ministre viserait à interner systématiquement tous les réfugiés (y compris les mères avec leurs enfants) dans des conteneurs situés dans des camps fermés.

Selon la Fondation polonaise Helsinki pour les droits de l’Homme . . .

Przemysław Kossakowski