Avec sa politique familiale, Viktor Orbán veut que les pauvres restent pauvres

Il n'y a pas grand chose de nouveau qui est sorti du congrès du Fidesz, destiné à donner une nouvelle virginité à Viktor Orbán. Il y a néanmoins eu quelques déclarations fortes, parmi lesquelles la bonne vieille rengaine mensongère anti-pauvres : celle des "gens qui vivent des allocations familiales". 

"Il n'y a pas d'avenir chez nous pour le mode de vie selon lequel l'on ne vit pas pour ses enfants, mais par ses enfants", a déclaré le Premier ministre . . .

Szilárd István Pap
Szilárd István Pap