Oscars : le cinéma d’Europe centrale entend encore briller en 2018

Les pays de l’Est comptent bien briller à nouveau lors de la cérémonie des Oscars qui aura lieu le 4 mars prochain à Hollywood. Cette année encore, la production cinématographique a été riche en Europe centrale et chaque pays espère ravir la statuette dorée aux 96 autres candidats de la catégorie Meilleur Film en langue étrangère.

La 90ème édition des Oscars aura lieu le 4 mars 2018 à Los Angeles pour récompenser les meilleurs films de l’année passée. Deux ans après la victoire du film hongrois Saul Fia de László Nemes dans la catégorie des Meilleurs films en langue étrangère, les pays d’Europe centrale et orientale comptent encore bien décrocher le fameux sésame qui permettra à leurs œuvres de passer à la postérité. Cette année, on enregistre un nombre record des candidats en lice avec plus de 96 pays représentés.

Les pays de l’Est seront aussi représentés grâce à de nombreuses coproductions qui ont été choisis par d’autres pays hors région. C’est le cas de l’Islande, qui concourra avec Under the tree, du très célèbre réalisateur Hafsteinn Gunnar Sigurðsson. Ce film est avant tout une coproduction européenne, puisqu’il associe des sociétés de productions islandaises (Films Netop) mais aussi polonaises, allemandes (One Two Films) et danoises (Profil). Autre exemple Dearest Sister, le film qui met le Laos dans la course pour la première fois. C’est une coproduction estonienne (coopération entre Lao Art Media, le français Screen Division France et Orie Films Estonie) de la réalisatrice Mattie Do.

La Pologne sera sur tous les fronts puisqu’elle espère également être présente dans la catégorie Meilleur Film d’Animation avec Loving Vincent. Ce long métrage est l’œuvre de l’artiste polonaise Dorota Kobiela, à la fois peintre et réalisatrice. Elle y mêle d’ailleurs ses deux talents puisque le format inédit du film combine peinture et cinéma en utilisant différents tableaux de Van Gogh, copiés et modifiés de manière à composer les différentes scènes des films. Le film est une coproduction polono-britannique puisqu’il repose notamment sur l’association de la société anglaise Trademark Films, de la britannico-polonaise Breakthru. Il a également été soutenu par le Polish Film Institute , le programme polonais CeTA , Odra Film , Silver Reel, Cinema and Management Group, European Capital of Culture Wrocław 2016 and MEDIA .

Les pays désirant entrer dans la compétition avaient jusqu’au 2 octobre dernier, date limite de soumission des candidatures pour Oscar du meilleur film en langue étrangère. Il faut maintenant prendre son mal en patience puisque la liste définitive des films présélectionnés ne sera annoncée qu’à la fin du mois de l’année 2017, tandis que les nominations seront révélées le 23 janvier 2018. Il restera alors encore deux mois pour spéculer sur l’heureux gagnant.

Les nominations des pays d’Europe Centrale et Orientale pour les Oscars :

Bosnie et Herzégovine:
Men Don’t Cry / Muškarci Ne Plaču (Bosnie et Herzégovine, Slovénie, Allemagne, Croatie, Serbie)
Réalisé par Alen Drljević

Bulgarie:
Glory (Bulgarie, Grèce)
Réalisé par Petar Valchanov and Kristina Grozeva

Croatie:
Quit Staring at My Plate / Ne gledaj mi u pijat (Croatie, Danemark)
Réalisé par Hana Jušić

République Tchèque:
The Ice Mother / Bába z Ledu (Czech Republic, Slovaquie, France)
Réalisé par Bohdan Sláma

Georgie:
Scary Mother (Georgia, Estonie)
Réalisé par Ana Urushadze

Hongrie:
Corps et âme 
Réalisé par Ildikó Enyedi

Lettonie:
Chronicles of Melanie (Lettonie, Czech Republic, Finland)
Réalisé par Viesturs Kairišs
Lituanie :
Frost / Šerkšnas (Lithuania, Ukraine, France, Pologne)
Réalisé par Sarunas Bartas

Pologne:
Spoor / Pokot (Pologne, Allemagne, Sweden, Czech Republic, Slovakia)
Réalisé par Agnieszka Holland
Co-Réalisé par Kasia Adamik

Roumanie:
Fixer / Fixeur (Roumanie, France)
Réalisé par Adrian Sitaru

Slovaquie:
The Line / Čiara (Slovaquie, Ukraine)
Réalisé par Peter Bebjak

Slovénie:
The Miner / Rudar (Slovénie, Croatie, Allemagne)
Réalisé par Hanna Slak

Sortie française de Corps et âme

Camille Burgess