On construit une nouvelle mosquée à Budapest

La communauté islamique hongroise (Magyar Iszlám Közösség) a acquis des biens immobiliers dans le 14e arrondissement de la capitale hongroise, Zugló, afin d’y installer une mosquée et un centre islamique, rapporte la chaîne ATV.hu.

Selon ATV.hu, le modeste centre culturel islamique comprendra une mosquée, une bibliothèque, un jardin d’enfants, un magasin, un restaurant, une salle de sport et un appartement pour son imam, Miklós Ahmed Kovács. Ce dernier ironise sur sa page Facebook sur la façon qu’ont les médias de présenter ce projet comme de grande ampleur, alors qu’il ne s’agit – selon la photo qu’il a diffusée des travaux en cours – que de rénover et d’aménager quelques appartement anciens.




Rien à voir donc avec le centre islamique monumental que la Turquie devait bâtir à Budapest. Néanmoins, ce projet semble avoir été abandonné dès sa médiatisation, en 2015. L’afflux de migrants musulmans la même année n’est peut être pas étranger à cela.

La xénophobie à un niveau record

En Hongrie, la xénophobie a atteint un sommet encore jamais atteint depuis 25 ans, selon une nouvelle enquête de Tárki, l’institut d’études en sciences sociales qui réalise les enquêtes de référence sur la question. Selon cette étude, la majorité des Hongrois souhaitent le rejet systématique de toute demande d’asile, tandis qu’à peine plus d’un tiers d’entre eux seraient prêts à les examiner. 60 % des personnes interrogées ont admis vouloir rejeter tous les réfugiés, et seulement 2 % d’entre elles accepteraient les demandeurs d’asiles. La crise migratoire a aussi eu pour effet de détériorer les bonnes relations qu’entretenaient les organisations musulmanes avec les deux partis de droite, le Fidesz et le Jobbik.

Lors du recensement de 2011, seuls 6 000 habitants de la Hongrie se sont déclarés de religion musulmane. Leur nombre réel est toutefois estimé autour de 20 000 (soit 0,2 % de la population). On ne compte que trois mosquées encore actives en Hongrie, dont une à Budapest.

La Turquie pourrait bâtir une mosquée monumentale à Budapest

Yohan Poncet