Nier l’Holocauste est désormais illégal en Hongrie

Hier mercredi, le Président de la République de Hongrie László Sólyom a signé une loi faisant de la négation et de la minimisation de l’holocauste un délit passible de trois années d’emprisonnement.
Le parti socialiste au pouvoir à l'origine du texte de loi, la communauté juive de Hongrie et l'Association hongroise antifasciste (MEASz) ont accueilli avec satisfaction la signature du président Sólyom. La Fédération des communautés juives de Hongrie (Mazsihisz) a estimé que cette loi serait un outil déterminant pour combattre un antisémitisme

Corentin Léotard