« Les partis hongrois pour les nuls » (3/5) : le MDF

Après avoir traité de la "droite", le curseur de notre chronique se déplace aujourd'hui vers le "centre" de l'échiquier politique hongrois, historiquement incarné par le MDF.
Il convient de rappeler que "l'échiquier" en question est un espace où la notion de clivage française est, pour prendre un raccourci, politiquement respectée, et économiquement inversée.

Sur le site Internet du MDF (Magyar Demokrata Fórum pour Forum démocrate hongrois), l’internaute est accueilli par quelques accords de guitare, bande son d’un court métrage d’une minute. Le message ? MDF : un parti d’avenir. Et pour le démontrer, une petite minute pour voyager dans le temps. La Hongrie du MDF dans dix ans ?  Une cantine qui tourne grâce aux éoliennes, des cafés payés en euros et des octogénaires sur des Segways (déambulateurs citadins pour bipèdes aliénés par l'excès de technologie). Toujours sur son site Internet, le MDF prétend être "le seul parti capable de sauver la Hongrie de la crise".  Réduire la TVA,  créer des fonds privés pour financer la sécurité sociale . . .