MDF – JeSz : faire du neuf avec du vieux

Le MDF, ou Forum démocratique hongrois, parti conservateur, démocrate-chrétien et économiquement libéral, qui fut à la tête du premier gouvernement de la nouvelle République hongroise en 1990, se cherche une nouvelle jeunesse. Il compte la trouver dans une nouvelle formation, le « JeSz » (à prononcer comme en anglais, « Yes »).

JeSz : non merci ?

Après l’assemblée du 12 décembre dernier, le dirigeant actuel du MDF Zsolt Makay (à prononcer comme en français, « Ma Caille ») a annoncé une refonte complète du parti, qui va changer de nom et de logo, pour devenir le « JESz », « Jólét és Szabadság« , c’est-à-dire prospérité et liberté. Il voudrait aussi renouer avec l’âge d’or du parti et l’esprit de l’ancien premier ministre Jozsef Antall (mai 1990- décembre 1993).

Depuis sa déculottée aux dernières élections, le nouveau management du parti avait travaillé d’arrache-pied pour réduire sa dette qui est passée de 230 à 180 millions de forints.

Bokros, le « Strauss-Kahn pas sexy »

C’est l’économiste et député européen Lajos Bokros (photo) qui avait porté la candidature du MDF aux législatives d’avril dernier. Ancien du FMI, ancien président de la Budapest Bank, ministre des Finances de 95 à 96, il s’était rendu célèbre par une série de réformes néolibérales impopulaires, mais également par sa moustache particulièrement protubérante. Avec un résultat catastrophique, moins de 3% des suffrages, la direction avait démissionné et le parti était à l’agonie.

Articles liés :

Chronique politique: les partis hongrois « pour les nuls » (3/5) – MDF

SzDSz – MDF : l’alliance de circonstances