Le capital étranger pris en grippe ?

Les investissements étrangers ont beaucoup contribué à redynamiser la prospérité des pays d'Europe centrale au cours des 20 dernières années. Pour échapper à la récession actuelle, ils ont, en toute logique libérale, d'autant plus besoin de capitaux venus d'ailleurs. Mais les réponses politiques à la crise économique s'avèrent souvent protectionnistes, populistes, et tendent à inverser cette logique, comme l'illustrent plusieurs épisodes récents de la vie économique en Hongrie

François Gaillard