Loi CEU : Momentum réclame un référendum

En Hongrie, le Mouvement Momentum (MoMo) réclame un référendum en faveur du maintien de l'Université d'Europe centrale (CEU) à Budapest.
András Fekete-Győr, président du Mouvement Momentum, a déclaré aujourd'hui vouloir provoquer un référendum sur l'abrogation de la "loi CEU" votée hier à l'Assemblée nationale par le Fidesz et le KDNP. Cette disposition législative fait l'objet de nombreuses critiques en raison de la menace qu'elle fait planer sur l'implantation de l'Université américaine d'Europe centrale (CEU) à Budapest.

Au cours d'une discussion organisée à l'Université Corvinus de Budapest, le jeune dirigeant de ce petit parti libéral a également suggéré l'organisation d'une consultation sur plusieurs autres thèmes, dont celle des conditions requises pour pouvoir se présenter au poste de Premier ministre. András Fekete-Győr a ainsi proposé d'interdire aux responsables politiques de pouvoir cumuler dans le temps plus de deux mandats en tant que chef du gouvernement. Cette mesure aurait pour vocation d'écarter du jeu politique Viktor Orbán, Premier ministre entre 1998 et 2002 et depuis 2010, ainsi que . . .

Abonnez-vous à Hulala

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée