Liberté de la presse en Hongrie : quelques critiques et beaucoup de silences…

Force est de constater que gouvernement hongrois n’a pas pris dans la figure la volée de bois vert à laquelle on pouvait s’attendre après l’adoption de la loi sur les médias, lundi soir, qui restreint la liberté de la presse en Hongrie. Où est l’Europe politique ?

Trois jours après l’adoption de la nouvelle législation, aucun politicien européen de premier plan n’a encore osé critiquer le gouvernement hongrois et son premier ministre Viktor Orban pour cette mesure. Comment alors ne pas comprendre que les Etats européens ne souhaitent pas se fâcher avec la Hongrie, alors que celle-ci va prendre la présidence de l’Union européenne dans quelques jours à peine ? A moins que la situation politique interne d’un pays de l’Union européenne ne soit considérée que comme une affaire interne qui n’intéresse pas les autres membres.

Après 24h d’un silence assourdissant de la part de tous les Etats membres et des institutions européennes, l’Allemagne est finalement sortie, très timidement, de sa réserve. Non pas par la voix de la chancelière . . .

Corentin Léotard