L’Etat affiche l’intention de se serrer la ceinture

La messe est dite pour le Conseil fiscal

Lors de sa session de lundi, le Parlement a adopté, sans surprise, la proposition du gouvernement FIDESz concernant la nouvelle composition du Conseil fiscal. Comme prévu, il ne sera composé que de 3 personnes. Seul changement par rapport à la réduction de l'effectif initiale, le troisième membre ne sera pas désigné par le Président de la République mais sera un chargé de mission nommé par le gouvernement. L'autorité de ce dernier sur l'organe "indépendant" qu'était le Conseil fiscal est d'autant plus claire comme cela. Les deux autres membres restent, comme l'a proposé le gouvernement, le président de la Banque Centrale et le président de la Cour des Comptes. Rappelons que le Conseil fiscal n'aura plus qu'un rôle consultatif et son budget sera anéanti (10 millions de HUF seulement).

Les chefs montrent l'exemple

A l'Assemblée hier, les députés ont également vot . . .