Les banques vont devoir payer !

Le premier ministre hongrois Viktor Orbán a présenté mardi au parlement un train de mesures économiques susceptibles de réduire le déficit budgétaire de l’Etat et de retrouver la confiance des marchés, dont notamment une taxation temporaire du secteur bancaire. Le plan prévoit aussi de revenir sur des promesses électorales de la FIDESz en matière de réduction d’impôts