Les attrappe-touristes de Budapest

Depuis quelques années, de plus en plus de lieux de sorties succombent à la tentation d'abuser du touriste étranger. La semaine dernière, les autorités compétentes du 5e arrondissement ont fait fermer le restaurant «Galaxia», proche de la très touristique Váci utca. Le personnel s'était rendu coupable quelques jours plus tôt de racket sur deux clients étrangers. Ceux-ci se sont alors vus présenter une note «astronomiquement» salée, puis ont été convaincus de payer par la force.

Au «Galaxia», le client n'était pas toujours roi. Les deux touristes de la semaine dernière ont fait les frais d'un mode opératoire bien connu, qui consiste à séquestrer un des deux clients et faire escorter son ami au distributeur de billets le plus proche par des armoires à glace. Les malheureux ont fait l'erreur de «menacer» d'appeler la police et n'ont pu porter plainte qu'après s'être fait dépouiller de leurs objets de valeur. Six plaintes (dont deux françaises) couraient à l'encontre du «Galaxia», avant que les pouvoirs publics ne prennent les choses en mains. Le restaurant était pourtant déjà sur la liste . . .