Les Afghans au top des immigrants clandestins

MTI rapportait hier les nouvelles données de la police des frontières de la région de  Mosonmagyaróvár, Sopron et Győr. Selon elles, les origines géographiques de l'immigration clandestine en Hongrie ont récemment changé, avec, en haut de la liste, l'Afghanistan et non plus le Kosovo.
Hegyeshalom, à la frontière du nord-ouest de la Hongrie avec l'Autriche, reste le point de passage privilégié des clandestins, devant Sopron. Fait nouveau dans la méthode cependant, ils sont de plus en plus nombreux à voyager vers l'ouest par voie ferroviaire. Ils