Leçon de classes de Jan Hřebejk bientôt sur les écrans en France

Leçon de classes, le premier film en langue slovaque réalisé par Jan Hřebejk, un des plus grands noms du cinéma grand public tchèque, sort bientôt sur les écrans en France

Le prolifique Jan Hřebejk est incontestablement un des réalisateurs tchèques les plus connus, après des films comme Divided We Fall (nominé pour l’Oscar du meilleur film en langue étrangère en 2000) ou le plus récent Honeymoon, récompensé du prix du meilleur réalisateur à Karlovy Vary, en 2013. Dans son nouveau film, la perversité du système qu’il évoque est personnifiée par une enseignante autoritaire et corrompue.

Le film sortira en France le 25 octobre, par la société Bodega Distribution. Entre temps, il sera présenté dans 7 salles UGC à Paris et en province, le mercredi 20 septembre à 20h15 à l’occasion d’une campagne promotionnelle. A cette occasion, l’équipe de Kino Visegrad quelques questions à Cécile Oliva, Directrice de Bodega Distribution.

Kino Visegrad : Comment avez-vous repéré ce film et pourquoi avez-vous choisi de le distribuer? Qu’est-ce qui vous a décidé ?

Nous avons été contactés par le vendeur international LEVEL K qui pensait que le film pouvait convenir à la ligne éditoriale de Bodega Films. Le film nous a convaincu pour sa pertinence, ses qualités artistiques et son sujet intemporel.

Selon vous, quel public pourra être touché par le film ? Avez-vous une stratégie particulière pour atteindre ce public ?

Nous souhaitons toucher tous les publics jeunes et moins jeunes, amateurs et curieux d’une cinématographie étrangère de qualité.  Le film a été présenté en mai 2017 au dernier festival de Cannes / Sélection Ecran Junior à des collégiens, il a fait partie du programme de la 4ème édition de Czech-in Film Festival à Paris, en juin 2017 il a été projeté aux exploitants de salles indépendantes et à la rentrée il sera programmé dans 7 salles UGC : UGC CINE CITE HALLES PARIS, UGC Ciné Cité Paris- La Défense, UGC Ciné Cité Sqy Ouest  Montigny le Bretonneux, UGC Roxane Versailles, UGC Ciné Cité Lyon Confluence, UGC Ciné Cité Bordeaux et UGC Ciné Cité Strasbourg. Nous souhaitons l’ouverture la plus large possible.

Quelle perspective doit être adoptée, selon vous, pour que les films originaires de ces pays ou des pays de l’Europe de l’Est plus largement soient distribués et surtout vu par les spectateurs français ?

La France est un pays où tous les films peuvent être accueillis. Aucun autre pays au monde ne s’ouvre à tous ainsi. Tant qu’un pays, quel qu’il soit, permettra à ses propres réalisateurs de réaliser et produire des films de qualités, la France continuera de les distribuer. Il est important pour chacun des pays de l’Europe de l’Est de continuer à soutenir sa production nationale.

L’histoire est inspirée par un événement réel à la fin des années 1970 tiré de la propre vie de Petr Jarchovský, le fidèle scénariste de Jan Hřebejk. Tout se déroule à Bratislava, en 1983. À première vue, Maria Drazdechová (jouée par Zuzana Mauréry, Prix de la Meilleure actrice Karlovy Vary International Film Festival 2016) ressemble à un professeur de collège ordinaire. Elle commence sa première classe en demandant aux élèves leur nom… et la profession de leurs parents. Après avoir trié les élèves dont les parents peuvent lui être utiles, Maria multiplie les demandes de petits services, les actes de corruption et les opérations de chantage, que certains parents acceptent pour le bénéfice académique de leur progéniture. La plupart des actes de Maria que nous pouvons voir proviennent des flash-back d’une réunion des parents avec la directrice de l’école, risquant elle-même son travail puisque Maria est la dirigeante du Parti communiste au sein de l’école. Si un nombre assez important des parents signent la plainte officielle, ils pourront l’évincer.
https://vimeo.com/231686483
L’association Kino Visegrad et Czech-In Film festival sont heureux d’être associés à la présentation du film Leçon de Classes à l’occasion du mois tchèque qui aura lieu à Strasbourg dans le cinéma l’Odyssée pour marquer la présidence tchèque au Conseil de l’Europe.
Markéta Hodouskova