Le seuil démographique des 10 millions est imminent

Comme l'an dernier à la même période, les statistiques démographiques de la nation hongroise sont bien tristes. Mardi, l’Office central de statistique (KSH) rapportait que sur le premier semestre de cette année, la population de la Hongrie a décliné de 10 000 individus. Sans un solde migratoire positif, la baisse aurait été deux fois plus importante.
La différence entre les naissances et les décès a en elle-même causé une baisse de 19 555 personnes de janvier à juin. Une baisse moins importante qu'en 2009 sur la même période, mais grâce à une immigration estimée à 9 600 individus, le déclin démographique est donc deux fois moindre.

Avec près de 65 000 décès, la mortalité a baissé de 3,2% par rapport à la même période de l’année précédente, alors que la natalité est tombée  de 4,3%, avec un peu plus de 45 000 naissances. Dans ce pays, on continue donc de mourir plus qu’on ne naît (+20 000). Comme l'an passé, ces chiffres témoignent d’une structure de population en voie . . .