Le parti socialiste bat la Fidesz à Sopron

Après la victoire de son candidat lors des élections locales intermédiaires dans un bastion de la Fidesz  dimanche dernier, le parti socialiste se prend à rêver à 2014.

Le candidat socialiste Gyula Varga a remporté 46% des voix contre 33,5% pour sa rivale de la Fidesz, Lászlóné Táp, lors du scrutin de dimanche qui s’est déroulé dans un arrondissement de la ville de Sopron, (60.000 habitants, proche de la frontière autrichienne). Le siège était précédemment occupé par un conseiller de la Fidesz.

2 défaites en 2 semaines pour la Fidesz

C’est la deuxième fois en deux semaines que la Fidesz essuie une défaite à des élections locales intérimaires. Le week-end précédent, c’est un candidat socialiste sous étiquette indépendante qui avait remporté la mairie de Dunaföldvár (9000 habitants, 100 km au Sud de Budapest).

Le Parti socialiste a remporté une « victoire psychologique importante« , a déclaré le président du parti socialiste Attila Mesterhazy. Le résultat du vote démontre, selon lui, que la Fidesz au pouvoir peut être vaincue si les socialistes nomment un bon candidat et présentent un programme réaliste.

Avec le retour de plus en plus certain de  l’ancien 1er ministre éclair Gordon Bajnai, l’opposition socialiste encore moribonde se prend à rêver à une victoire aux élections de 2014. Celui que de plus en plus de monde à gauche attend comme le messie, seul capable de l’emporter face au « Viktator », pourrait annoncer son retour lors de la grande manifestation organisée par le groupe Milla pour la fête nationale du 23 octobre.

Bajnai est déjà soutenu par l’épouvantail Gyurcsany et son parti Demokratikus Koalicio, et Mesterhazy n’exclut pas l’hypothèse d’un soutien du parti socialiste, s’il apparaît être le mieux placé pour battre Viktor Orban.