Le ministre de la Justice jette l’éponge

Tibor Draskovics a donné sa démission à Gordon Bajnai mardi dernier, estimant que sa mission législative était accomplie, et que l'agenda allait être désormais bien plus dominé par la politique des partis que par des questions d'ordre technique. Cet été, Draskovics avait subi une énorme déconvenue, dont l'opposition s'était allègrement emparée pour réclamer sa démission. C'est maintenant chose faite

François Gaillard