Le Hongrois ne parlerait que le hongrois

Eurostat a publié cette semaine une enquête concernant la pratique des langues étrangères au sein des pays de l’Union Européenne. Sans surprise, on apprend, au sein de cette étude, que l’anglais est la langue étrangère la plus usitée et enseignée dans l’ensemble des Etats membres (excepté en Pologne, en Bulgarie et dans les pays Baltes où le russe supplante la langue de Shakespeare).
D’autres statistiques mis en avant par Eurostat ont, toutefois, de quoi laisser le lecteur pantois. On découvre par exemple que 74,8 % des hongrois seraient incapables de communiquer dans une autre langue que le magyar. Ce qui fait des hongrois le peuple le moins doué au sein de l’UE concernant l’assimilation des langues étrangères. Ces chiffres sont tout de même à prendre avec des pincettes.

Tout étranger, expatrié ayant voyagé, vécu en Hongrie, particulièrement à Budapest, ou tout du moins ceux qui se sont intéressés de près ou de loin à la population hongroise, pourraient sans doute le certifier : les hongrois n’ont certes pas, en moyenne, une maîtrise exceptionnelle des langues étrangères mais il est toujours possible . . .

Nicolas Gidaszewski