« Il y a une communauté d’émigrés nationalistes qui font leur trou ici »

Nick Griffin, l'ancien président et eurodéputé du British National Party, veut s'installer en Hongrie, qu'il voit comme un refuge pour les nationalistes européens