Le criminel de guerre suspecté Charles Zentai ne sera pas extradé

Après cinq années de bataille juridique contre l’Etat hongrois, Károly (Charles) Zentai ne sera finalement pas extradé depuis son pays d’adoption l’Australie, vers son pays natal, la Hongrie.
Ce vieillard de 88 ans est accusé d’avoir torturé puis assassiné Péter Balázs, un adolescent juif, à Budapest, en Novembre 1944, alors qu'il servait dans une unité militaire hongroise à la solde des Nazis. C’est d’ailleurs à son âge avancé ainsi qu’à son piètre état de santé que l’homme doit cette décision de justice en appel, après que le Tribunal d’instance de Perth ait autorisé son extradition, le 20 août 2009. Les "chasseurs de nazis" du centre Simon Wiesenthal, dont il était l’un des dix criminels de guerre les plus recherchés, avaient retrouvé sa trace en 2004.

Avec, Sándor Képíró, le "nazi numéro un", c’est encore un criminel de guerre suspecté d’origine hongroise qui n’aura vraisemblablement jamais à répondre de ses actes devant la justice. Des historiens estiment que plusieurs centaines d’anciens nazis ont trouvé refuge en Australie après la seconde guerre mondiale. Aucun d’entre . . .