Le chien à deux queues et les pirates

Le parti humoristique du "chien à deux queues" (MKKP) rythme ces derniers temps la vie politique hongroise. De quel phénomène ancien ce parti est-il le nom ? Quel est le lien entre le MKKP et le mouvement des partis pirates ailleurs en Europe ?

Tribune de Ádám Paár, publiée 10 mai 2017 dans Magyar Nemzet sous le titre "Kétfarkúak és kalózok". Traduite du hongrois par Ludovic Lepeltier-Kutasi.

Le Parti hongrois du chien à deux queues (MKKP) a été particulièrement actif ces dernières semaines. Notre parti satirique maison bénéficie plutôt bien de l'absurdisation de la vie politique hongroise. Tous les jours apportent leur lot de nouvelles avec lesquelles peut prospérer une formation telle que celle-ci. A la faveur de "l'affaire CEU", son positionnement est également facilité par la mobilisation d'une couche sociale qui lui est favorable (celle des étudiants) et dont les modes de faire s'appuient sur l'humour, des méthodes de type "guérilla" mais aussi des techniques de campagne assez inattendues.

"Il . . .