Lázár : « La Hongrie ne veut pas quitter l’Europe, mais la changer de l’intérieur »

Le vice-Premier ministre hongrois János Lázár a rappelé ce jeudi la feuille de route de la Hongrie au niveau européen. Celle-ci est ambitieuse.
Critiqué pour sa consultation nationale dirigée contre la Commission européenne, le gouvernement hongrois s'est défendu ce jeudi de vouloir quitter l'Union Européenne. Le vice-Premier ministre János Lázár a expliqué que son exécutif "voulait changer le système institutionnel européen afin qu'il soit bénéfique à tous", dans un discours prononcé lors du Hungarian Business Leaders Forum (HBLF) à Budapest.

János Lázár a réitéré vouloir réorienter la construction européenne dans le cadre d'une alliance avec les pays du groupe de Visegrád : la Pologne, la Tchéquie et la Slovaquie. Pour le ministre conservateur, l'enjeu est d'imaginer une Union européenne "respectueuse des intérêts nationaux, notamment ceux des pays d'Europe centrale".

János Lázár a également signalé que son gouvernement s'opposerait à tout nouveau transfert de compétences vers la Commission européenne. "Il faut maintenir comme compétences des . . .