La Révolution hongroise de 1848 en chants folkloriques

Comme en France, en Allemagne, en Autriche et ailleurs en Europe, un vent de liberté et de réformes a soufflé en Hongrie l’année 1848, au moment de ce que l’on nomme parfois le « Printemps des peuples ». 

Pas facile, plus d’un siècle et demi plus tard, d’y voir clair entre les différents mouvements et courants qui ont agité les peuples et les sociétés d’Autriche-Hongrie à cette époque : il y a avait les libéraux, les nationaux-conservateurs…

De nombreux noms hongrois sont associés à cette révolution : István Széchenyi, Lajos Batthyány, Ferenc Deák, Sándor Petőfi…

Mais Lajos Kossuth est aujourd’hui l’icône de la Révolution et la grande figure patriotique, célébrée avec ferveur lors des commémorations nationales, et dans des chants folkloriques. En voici quelques-uns des plus populaires. La liste n’est pas exhaustive !

De nos jours, le chant patriotique hongrois du grand Sándor Petőfi – d’abord récité en vers au café Pilvax – « Nemzeti dal » qui a accompagné les révolutionnaires de 1848 est mis à toutes les sauces, la plus connue étant celle de Varga Miklós. Sa saveur rock-contemporain n’est pas du goût de tout le monde.

Dans un registre plus actuel, plus américain, plus hardcore, il y a aussi Ignite, un groupe californien réputé et son chanteur d’origine hongroise, Zoltán « Zoli » Téglás. Ils seront d’ailleurs en concert le 14 juillet à Dunaújváros.