La politique anti-corruption tourne à la chasse aux sorcières

Depuis des mois, il ne se passe pas un jour sans que les médias hongrois ne parlent des casseroles de l'ancienne coalition gouvernementale socialiste libérale. Le gouvernement conservateur a fait une priorité de la politique anti-corruption, et les journaux de droite, la Magyar Nemzet et le Magyar Hirlap en tête, en font leurs choux gras, cela va de soi. Une des dernières "affaires" traitait, la semaine passée, de contraventions au code de la route datant de 2004 - 2005, dont certaines personnalités avaient été exonérées. La belle affaire... Cet épisode anecdotique, qui a tout de même fait le tour des médias nationaux, illustre le fait que la FIDESz compte bien faire payer au MSzP le moindre de ses manquements à l'intégrité, coûte que coûte et dans les plus brefs délais. Le procès pour délit d'abus de pouvoir administratif a d'ailleurs commencé dès lundi. Il y a un an, un premier procès avait pourtant conclu qu'il y avait prescription . . .