Les mésaventures d’ados français en Hongrie

Un groupe d’adolescents français s’est rendu coupable de dégradations de biens et de violences physiques au cours d’un séjour en Hongrie organisé par la Fédération unie des auberges de jeunesse (FUAJ).
Il faut recouper les informations de plusieurs médias régionaux français et de l’agence de presse nationale hongroise pour arriver à reconstituer le fil de l’épopée misérable qui a conduit du lac Balaton à Budapest un groupe d’ados français en vacances en Europe centrale.

Vingt-cinq jeunes gens du département du Nord, filles et garçons, âgés de 13 à 16 ans, posent leurs valises dans un centre de vacances à Zánka le 5 août, au bord du lac Balaton, où ils doivent séjourner deux semaines. Vendredi dernier, un petit groupe de quatre ou cinq d’entre eux, pour une raison indéterminée, effectuent des dégradations du bâtiment et du matériel dans le centre. Le groupe entier est alors expulsé et est contraint de trouver un logement de secours dans une auberge de jeunesse de Budapest.

Dimanche soir, le groupe est à nouveau expulsé de leur logement : après . . .