La mauvaise herbe du Mékong en banlieue de Budapest

Il y a quelques jours, le portail d'informations hongrois Index proposait un petit "topo" sur les narco-trafiquants Vietnamiens en Hongrie. En 2009, la police hongroise a débusqué 32 plantations de cannabis, rien qu'à Budapest. Les appartements, équipés pour la culture intensive, étaient occupés exclusivement par des Vietnamiens.
La police estime qu'il en existe encore beaucoup d'autres, à Budapest et ailleurs en Hongrie. Ce coup de pied dans la fourmilière a d'ailleurs provoqué un phénomène migratoire de ces clandestins asiatiques vers l'Est du pays. D’après Norbert